Mon chemin vers l'acceptation de mon corps.

Dernière mise à jour : 14 janv.

Dans ce premier épisode, il était important pour moi de me présenter. Tout simplement parce que je pense que c'est toujours plus facile de se sentir en confiance lorsque la personne en face de nous, nous comprend & sait exactement ce que vous pouvez vivre.


Alors nous y voici, je m'appelle Pauline, j'ai 28 ans & je vis à Paris. Je suis originaire du nord, je suis en couple avec mon meilleur ami depuis 4 ans maintenant & j'ai un chat !


J'ai fait des études dans la communication, mais je ne me suis jamais donné de frein quant à mon métier. J'ai pu faire aussi bien de l'événementiel, que des rh que de la com globale.


Mais ce qui nous intéresse ici, c'est surtout mon rapport au corps & comment j'en suis arrivée à créer bonjourmoncorps il y a 1 an et demi-maintenant.


Comme tout le monde, je n'ai pas toujours eu un rapport au corps compliqué. Il y a toujours une période, un moment qui change ce qu'on peut ressentir vis-à-vis de notre image.


Pour ma part, quand j'étais très jeune, je pratiquais énormément la GRS, gymnastique rythmique sportive. Sauf que vous apprendrez à me connaître, mais quand je suis passionnée, je suis vraiment passionnée.


Ce qui fait que j'ai plus ou moins laissée un peu de côté l'école & mes cours de musiques. Mes parents m'ont vite demandé de faire un choix, car mes notes étaient en chute libre. À ce moment-là, je rentrais dans l'adolescence & mon corps s'est mis à changer. Beaucoup changé. Dans un premier temps, j'ai grandi très vite, & mes seins se sont mit à devenir largement plus gros que mes copines.


C'est à ce moment-là qu'est née, Pauline au gros sein. Premier moment où je suis entrée en confrontation avec mon corps. Ensuite, je me suis mise à manger autant que lorsque je faisais du sport, voir plus. Alors j'ai grossi. Et je suis devenue Pauline au gros cul. À partir de ce moment-là, mon corps me définissait. Et d'une manière clairement négative.


J'ai vite tenté des régimes, car j'entendais de tous les côtés que j'avais pris beaucoup de poids & qu'il était important que ça s'arrête là. Mais aucun régime ne fonctionnait & la balance me rappelait chaque matin que l'horloge tournait & que les chiffres affichés continuaient de grimper encore & encore. C'était difficile pour une jeune fille, & si tu écoutes ce podcast, c'est que tout ça te parle assez bien...

Dans ma recherche de solution, j'ai découvert les forums, & ce qu'on appelait une communauté pro ana. Des adolescentes qui prônaient l'anorexie. Bref de fil en aiguille, elles m'ont conseillé & guidé dans ce qui deviendrait mon pire cauchemar : la boulimie vomitive alternée par des phases d'anorexie. Bref, l'alimentation est devenue mon ennemie numéro 1.


Bref, j'ai perdu beaucoup de poids en arrivant à Paris. Un peu plus de 15 kilos en quelques mois. Je ne me regardais plus dans un miroir &, je ne mangeais plus.


Et puis un jour, 1 an après mon départ de Lille, je remonte pour la fameuse braderie & là, en retrouvant une amie de longue date, la première chose qu'elle me dit en me voyant enlever ma veste, c'est "mais on voit tes côtes !". Effectivement, maigrir de cette manière m'a plus fait ressembler à un fantôme qu'à une fille épanouie & bien dans ses baskets !


En revenant à Paris, je me suis mise devant ma glace, complètement nue &, je me suis enfin regardée. Et elle a été là, la gigantesque claque qui m'a réveillé. Je me suis trouvée horrible ! Pourtant, j'avais perdu ! Je rentrais dans du 36 qui était pendant des années mon objectif de vie ! Et pourtant, je me suis retrouvée en larmes à ne pas comprendre, car oui, je me détestais toujours autant, voir plus. Donc si les kilos n'étaient pas le problème, alors qu'est ce que c'était finalement ?


À partir de ce moment-là, j'ai décidé de reprendre en main cette relation négative que j'avais avec mon corps. J'ai fait beaucoup de recherches, & je suis forcément tombée sur les comptes bodypositive aux états-unis. Mais là non plus, je ne m'y retrouvais pas. Aimer mon corps comme ça de manière inconditionnelles, c'était impossible pour moi ! J'essayais & pourtant chaque matin, je m'insultais devant la glace. Donc même ça, même m'aimer, je n'en étais pas capable. J'avais remplacé la pression du corps parfait par la pression de devoir à tout prix aimer mon corps tel qu'il était.

Alors j'ai fait mon bout de chemin, pendant 4 ans. J'ai créé ma propre case : l'acceptation. Comprendre que ma relation au corps est comme celle avec mon chéri. Parfois, on se dispute, mais c'est ok. Cela ne remet pas en cause le fait que l'on est un couple, que l'on se soutient & que l'on s'aime. Maintenant, j'ai compris que mon corps n'était là que pour me soutenir, & que parfois, c'était à mon cerveau de soutenir mon corps. Alors on s'équilibre, on s'entraide mutuellement & ça fait un bien fou. Parfois, je me parle à nouveau d'une manière très dur, mais c'est ok. J'observe, je me reprends & le refaire une fois ne veut pas dire que je me parlerai de cette manière jusqu'à la fin de ma vie. Ces choses-là prennent du temps, & demandent de l'entraînement.


J'ai créé bonjourmoncorps pour créer justement le compte que j'aurais aimé trouvé à l'époque où je cherchais toutes ces réponses ! Parce que je suis intimement convaincue que les réseaux peuvent aussi nous aider & qu'ensemble, nous pouvons finalement créer un cercle de femmes qui décide de se réconcilier avec leurs corps.


Prenez soin de vous.